01.03.2011 Le Fonds de prévention du tabagisme: pour une prévention efficace

Gestion de l’efficacité. Depuis 2004, le Fonds de prévention du tabagisme (FPT) finance, sur demande, des mesures de prévention du tabagisme. Un service rattaché à l’Office fédéral de la santé publique a été créé pour gérer ce fonds alimenté par une redevance de 2,6 centimes par paquet de cigarettes vendu. Le fonds dispose ainsi de près de 16 millions de francs de ressources annuelles. En mettant en œuvre un système de gestion de l’efficacité, le fonds veut accroître l’efficacité et l’utilité des projets financés.

Photos Le Fonds de prévention du tabagisme: pour une prévention efficace

TODO CHRISTIAN

L’article 2 de l’Ordonnance sur le Fonds de prévention du tabagisme stipule que le fonds sert à financer des mesures de prévention contribuant de manière efficace et durable à la diminution du tabagisme. Le FPT doit désormais relever le défi de financer, conformément à la stratégie du Programme national tabac 2008 – 2012, les mesures de prévention qui satisfont à cette exigence.
Sur la base d’une évaluation externe, le Conseil fédéral a chargé le FPT de développer et de mettre en œuvre les processus et les instruments nécessaires pour promouvoir les projets orientés efficacité et évaluer leur impact. Il sera ensuite particulièrement important de traiter les enseignements tirés des projets et de les mettre à disposition pour la conception et l’évaluation de futurs projets.

Planification de projets axée sur l’efficacité
L’approche axée sur l’efficacité est un défi pour les responsables de projets et les personnes déposant une demande qui doivent, en effet, centrer leur projet dès le départ sur l’effet escompté. On parle ensuite d’efficacité lorsque le projet crée non seulement des produits ou des prestations (p. ex. brochures, cours) mais suscite véritablement chez le groupe cible un changement de comportement, d’attitude et de connaissance. Connaître clairement les effets visés par un projet ainsi que les liens logiques entre les actions et les impacts prévus permet aux responsables de projets de fixer des objectifs réalistes et d’évaluer ensuite le projet sous l’angle des effets escomptés.
Les projets de prévention dans un environnement social complexe ont de nombreux effets – voulus ou non. De plus, des facteurs externes influencent l’intervention et son efficacité. C’est pourquoi les responsables de projet ne peuvent pas toujours recourir, pour leur travail de conception, à des connaissances scientifiquement établies. Ils décrivent alors, à l’aide d’un modèle d’efficacité détaillé, comment et pourquoi les interventions prévues doivent conduire à quels résultats et intègrent en cela aussi les expériences d’autres interventions. Il est donc essentiel de disposer des meilleures connaissances possibles sur les interconnexions pour réussir la planification d’une intervention.
Le FPT met à la disposition des personnes déposant des demandes de fonds différents instruments et explications sur la conception de projet axée sur l’efficacité et sur les évaluations constatant l’efficacité. Des offres gratuites de formation et de conseil leur apportent un soutien précieux dans la phase de développement de leur projet.

Évaluer les interconnexions
Une fois achevés, les projets de prévention du tabagisme font l’objet d’une évaluation qui fournit aux responsables de projets des informations précieuses sur le succès de leur travail. Pour évaluer son activité de promotion, le FPT a également intérêt à savoir si et comment les projets avalisés ont agi.
Les interventions exploratoires non standardisées dans des environnements sociaux complexes permettent rarement d’apporter une stricte preuve d’efficacité (p. ex. avec un panel de groupes de contrôle). L’orientation sur l’efficacité n’est pas automatiquement synonyme de causalité des effets. Dans leur rapport final, les responsables de projet peuvent évaluer le degré d’atteinte des objectifs et l’efficacité des mesures mises en œuvre. Le modèle détaillé qui éclaire les interconnexions d’efficacité supposées, rend plausible l’hypothèse selon laquelle les changements sont un effet du projet. Mais il permet surtout de déterminer quels arguments soutiennent cette thèse et lesquels ne le font pas, quelles mesures ont fait leurs preuves dans quel domaine et lesquelles ne l’ont pas fait, d’identifier le déficit d’évidences scientifiques et la nécessité d’un échange professionnel plus intensif.

Traiter les expériences et les informations
Le but des évaluations de projets n’est pas seulement de juger la mesure dans laquelle les objectifs ont été atteints, mais aussi de livrer des informations sur les facteurs de succès et les obstacles pour le futur travail de prévention. Le fonds utilise ensuite ces informations dans ses décisions relatives aux demandes de financement. Les évaluations et les mesures d’efficacité des projets achevés sont donc utiles pour décider de l’utilisation des moyens financiers. A moyen terme, le FPT prévoit de mettre au concours sur cette base des thèmes ou des objectifs sectoriels.
Dans le domaine de la prévention du tabagisme, les résultats des évaluations de projets livrent des informations sur les effets qui peuvent être utilisées par tous les participants. Aujourd’hui déjà, le FPT publie dans une banque de données des informations détaillées sur les projets qu’il soutient et répond à chaque demandeur de fonds de manière individuelle. De plus, le service s’attache à traiter les informations pour en faire des «enseignements» et des «good practices» de la prévention du tabagisme et à les rendre accessibles.
Les responsables de projets profitent ainsi non seulement de leurs propres expériences, mais peuvent également exploiter plus facilement des informations et résultats d’autres projets afin d’optimiser leur efficacité dans différents contextes. Cette procédure bénéficie de manière optimale aux projets subséquents ou à la planification de nouveaux projets de prévention.

Comprendre les interconnexions et apprendre les uns des autres
Au travers de sa gestion de l’efficacité, le FPT assure la production d’informations sur le fonctionnement et le profit apporté par les projets qu’il soutient et le moyen de les systématiser en vue d’en accroître l’efficacité et l’utilité.
Le fonds emprunte cette voie non seulement poussé par son obligation d’utiliser ses moyens de manière aussi efficiente que possible mais aussi convaincu de la possibilité d’accroître encore l’efficacité du travail de prévention si les interconnexions sont bien comprises, les objectifs planifiés de manière réaliste et les interventions évaluées dans une optique d’utilité.

Le FPT et les autres acteurs de la prévention du tabagisme ont un objectif commun: la réduction du tabagisme. C’est pourquoi ils concentrent tous leurs efforts et leurs projets sur l’efficacité. Pour l’accroître, le FPT mise sur la capacité de tous les acteurs à avoir une réflexion critique, à partager leurs expériences et à apprendre des expériences des autres.

Links

Contact

Peter Blatter, responsable du service Fonds de prévention du tabagisme, peter.blatter@bag.admin.ch

Nach oben