Plan international

Dans un monde toujours plus interconnecté, la collaboration internationale gagne sans cesse en importance également dans le secteur de la santé. Les deux pierres angulaires en sont la collaboration internationale en tant que moyen de promotion de la santé en Suisse et la santé comme élément de collaboration dans le domaine du développement.

07.05.2018

Cannabis à usage médical : pas miraculeux, mais une option thérapeutique valable

Cannabis à usage médical. L’utilisation du cannabis à des fins médicales suscite un grand intérêt, et le nombre d’autorisations exceptionnelles octroyées par l’OFSP a constamment augmenté ces dernières années. Pour comprendre quand et pour qui le cannabis est efficace, spectra a rencontré l’infirmière Bea Goldman. Celle-ci soigne depuis des années des patients gravement malades qui utilisent des produits à base de cannabis. Elle nous a fait part de ses expériences tirées de la pratique. plus

08.01.2018

Accès aux soins : égalité des chances pour les détenus

Principe d’équivalence des soins. Être en bonne santé résulte de plusieurs facteurs : prendre l’air, avoir assez d’espace, bouger suffisamment, manger équilibré, nouer des contacts sociaux porteurs de sens et accéder aux soins de santé. Ces conditions valent également pour les détenus. spectra fait le point sur la situation en Suisse et les tâches de l’Offi ce fédéral de la santé publique (OFSP). plus

07.03.2016

En première ligne

Editorial Diane Steber Büchli. Vers la fin du XXe siècle, les drogues illégales sont devenues un grave problème de santé publique en Suisse. La paupérisation des personnes dépendantes et les scènes ouvertes de la drogue en restent des symboles de triste mémoire. Pour protéger la santé et la sécurité publique, des spécialistes et des politiciens ont alors développé une stratégie reposant sur une large assise pour affronter les problèmes de drogues: la politique des quatre piliers, comprenant prévention, thérapie, réduction des risques et répression. Un grand nombre de mesures courageuses et innovantes suisses – distribution de seringues, locaux d’injection, thérapie de substitution à la méthadone et traitement avec prescription d’héroïne – ont suscité un grand intérêt et ont par la suite été imitées dans d’autres pays. plus

07.03.2016

Une chance de repenser la politique de drogues internationale

UNGASS 2016. 18 ans après la dernière Session spéciale sur le thème des drogues, l’Assemblée Générale des Nations Unies aura une nouvelle chance, en avril prochain, de prendre des décisions pionnières en matière de politique des drogues internationale. Le veut-elle? Le peut-elle? Y réussira-t-elle? plus

07.03.2016

La politique suisse en matière de drogue aux niveaux national et international

Le modèle des quatre piliers. Les mesures de lutte antidrogue appliquées par la Confédération, les cantons et les communes reposent sur le modèle des quatre piliers que sont la prévention, la thérapie, la réduction des risques et la répression. Comment la politique des quatre piliers est-elle née? Quels sont ses objectifs? Quels résultats ont-ils été atteints? Comment la Suisse s’engage-t-elle au niveau international? Une vue d’ensemble de la politique suisse en matière de drogue. plus

07.03.2016

Accès facilité et respect des droits humains dans le traitement de la dépendance aux opioïdes

Groupe Pompidou. Dans de nombreux pays, la prescription d’opioïdes tels que la méthadone ou la buprénorphine fait l’objet de réglementations restrictives. Le Groupe Pompidou, groupe international de coopération pour des politiques innovantes en matière de stupéfiants, se prononce pour un changement de paradigme: la décision de prescrire ou non des opioïdes ne doit pas reposer sur une approche répressive mais sur des connaissances scientifiques et le respect des droits humains. Ces médicaments représentant la meilleure thérapie possible pour de nombreux toxicomanes, leur accès ne doit être ni entravé ni refusé à quiconque, en respect des droits humains. À l’initiative de la Suisse, le Groupe Pompidou élabore actuellement des principes directeurs destinés à aider les Etats membres à revoir leur réglementation de cette forme de thérapie. Le projet est dirigé et financé par la Suisse. plus

07.03.2016

D'une UNGASS à l'autre

Forum Frank Zobel. Lors de la précédente UNGASS sur les drogues en 1998, le contexte ressemblait à celui de la Suisse dix ans plus tôt: la consommation de drogues, accompagnée de la transmission de maladies infectieuses, augmentait. La réponse internationale paraissait à la fois insuffisante et inappropriée. Cela a permis à l'ONU d'adopter des documents intéressants dans le domaine de la santé, mais n'a pas empêché des batailles sémantiques absurdes et l'adoption d'un objectif complètement décalé: une société sans drogues. plus

06.03.2016

Ruth Dreifuss: «J’attends principalement de l’honnêteté de la part de l’UNGASS 2016.»

Entretien avec Ruth Dreifuss. 18 ans après la première, une nouvelle session extraordinaire de l’ONU se tiendra en avril 2016 à New York pour aborder les problèmes de drogues à l’échelle mondiale. Alors ministre de la santé, l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss avait représenté la Suisse à la session de 1998. Cette année, elle se rend pour la troisième fois à l'UNGASS16, selon le sigle anglais. Nous l’avons interrogée sur ce qui a changé depuis cette date. Les questions des droits humains et de la santé ont-elles gagné en poids dans la lutte contre la production et le trafic? La politique suisse en matière de drogue, jadis pionnière, a-t-elle conservé son caractère exemplaire? Où la communauté internationale en est-elle en matière de dépénalisation de la consommation, du cannabis en particulier? plus

02.03.2016

Lutte mondiale contre le tabagisme

Convention tabac de l’OMS. Entrée en vigueur en 2005, la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac est une convention qui associe de manière concertée la lutte contre le tabac et une approche mondiale. Il s’agit du premier traité international du genre dans le domaine de la santé publique. La Suisse n’a pas encore ratifié la Convention-cadre. plus

04.12.2015

Politique extérieure de la santé: Quels objectifs, pour quels résultats?

Politique extérieure de la santé. Le processus de globalisation et l’internationalisation du domaine de la santé nécessitent un besoin important de coordination entre les aspects de politique de santé, de politique extérieure et de politique de coopération au développement. La Suisse sera ainsi perçue comme un acteur convaincant ayant une position cohérente et capable de promouvoir ses intérêts de manière optimale. La politique extérieure suisse en matière de santé (PES) adoptée en 2012 est un instrument qui garantit cette coordination. Les questions thématiques occupent de plus en plus les relations internationales. Les transports, l’environnement, l’énergie, la sécurité et les questions de santé globale font partie de ces thèmes essentiels au développement pérenne de nos sociétés. Ils ne peuvent désormais plus être abordés de façon isolée ou se limiter à un territoire donné. La Suisse, grâce à sa PES, est bien équipée pour développer une politique de santé publique coordonnée et cohérente tant au niveau national qu’international. La santé est aussi un outil utile pour approfondir et développer nos relations avec nos partenaires étatiques importants. plus