01.03.2011 «Ne pas penser qu’aux affaires, mais aussi au bien-être de la société»

5 questions à Martina Bosshard. actionsanté est une initiative de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Diverses entreprises et organisations s’engagent, par le biais d’une déclaration d’intention, à faciliter le choix d’un mode de vie plus sain. Partenaire d’actionsanté de la première heure, le grand distributeur Migros s’engage en faveur d’une alimentation équilibrée et d’une plus grande activité physique au quotidien. Martina Bosshard, porte-parole de la Fédération des coopératives Migros, répond à nos questions.

Photos «Ne pas penser qu’aux affaires, mais aussi au bien-être de la société»

TODO CHRISTIAN

Quelle forme revêt l’engagement de Migros pour l’initiative actionsanté?

Nous présentons chaque année au moins une promesse d’action qui contribue à la promotion de la santé. Il y a deux ans, nous avons réduit la teneur en sel dans le pain. L’année dernière nous avons montré comment réduire les sels cachés dans les produits tout prêts tels les pizzas et les plats cuisinés. De plus, nous nous sommes engagés à étendre le programme Délifit dans les restaurants et dans le secteur des produits à emporter. Les menus Délifit sont la preuve qu’alimentation saine et plaisir de manger ne sont pas incompatibles.  

Qu’est-ce qui motive Migros à participer à actionsanté?

Gottlieb Duttweiler, notre fondateur, accordait déjà à la santé de la population une importance majeure. C’est pourquoi il avait renoncé à la vente de tabac et d’alcool. Il ne pensait pas seulement aux affaires, mais aussi au bien-être de la société. Aujourd’hui encore, Migros s’engage dans de nombreux domaines pour promouvoir la santé. C’est pourquoi nous avons volontiers répondu à l’appel de l’OFSP.   

Migros est un partenaire de la première heure pour actionsanté. Parlez-nous des expériences faites depuis, et des avantages de cet engagement? 

L’engagement est très positif pour nous. Nous cautionnons cette initiative qui est suivie par de nombreuses entreprises. Les exemples de bonnes pratiques motivent d’autres acteurs du marché à investir dans la qualité de leurs produits. L’optimisation permanente de notre assortiment et de nos recettes fait partie de notre quotidien. La participation à actionsanté donne à nos efforts un poids supplémentaire et un caractère obligatoire envers l’extérieur.  

Quand Migros tiendra-t-elle la promesse de réduire la teneur en sucre de certaines denrées alimentaires? Ou de ne plus placer les sucreries près des caisses?

Jusqu’ici nous nous sommes concentrés sur la question du sel dans le cadre d’actionsanté. Mais le sucre est aussi un sujet important pour nous; c’est ainsi que nous avons défini une ligne claire en matière de teneur en sucre pour les produits Lilibigg. Il existe aussi déjà de nombreuses zones de caisse sans articles alimentaires – dans les plus grandes filiales, les parents peuvent choisir la caisse à laquelle ils veulent faire la queue.

La conférence annuelle 2011 d’actionsanté a pour thème principal «Activité physique au quotidien». Migros voit-elle dans ce domaine des possibilités de s’engager?

Certainement. Nous sommes déjà bien engagés avec l’École Club et les parcs de fitness et de golf. Par ailleurs, Migros sponsorise aussi les principales marches populaires et les manifestations slow-up. Notre engagement pour la santé comprend les domaines de l’alimentation, des loisirs et de l’activité physique. Enfin, les courses et les compétitions de ski que nous organisons servent à transmettre le plaisir de bouger aux enfants.

Links

Nach oben