06.11.2019 Des informations claires sur la santé – grâce aux personnes concernées

Disposer d’informations claires dans le domaine de la santé est décisif pour pouvoir avoir un comportement sain et s’y retrouver dans le système de santé. Ce n’est que lorsqu’on a compris les informations que l’on peut agir et décider par soi-même. Il est important de communiquer dans un langage facile à comprendre, surtout pour atteindre des personnes dont le niveau de formation est faible et qui n’ont qu’une connaissance limitée des langues locales.

Photos Des informations claires sur la santé – grâce aux personnes concernées

TODO CHRISTIAN

En Suisse, 800 000 personnes ont des difficultés à lire et à comprendre des textes compliqués. Plus de la moitié de la population suisse dispose par ailleurs de faibles compétences en matière de santé. Pourtant, tout le monde devrait pouvoir prendre des décisions de la manière la plus autonome possible lorsqu’il s’agit de gérer sa santé et les maladies. Cela suppose de savoir s’orienter au sein du système de santé et comprendre, évaluer et mettre en application les informations relatives à la santé.

La diversité de la population en termes de formation, de statut social, d’origine, de langue et de compétences en matière de santé est un paramètre à prendre en compte impérativement lors de la diffusion d’informations sur la santé. Communiquer dans un langage facile à comprendre est essentiel, en particulier pour la compréhension des personnes défavorisées sur le plan socioculturel. Mais comment traiter des informations spécialisées souvent complexes pour qu’elles puissent être comprises par tous ? Le Bureau pour le langage simplifié de Pro Infirmis et le centre de compétence migesplus de la CRS offrent des conseils en ce sens. Les informations sur la santé peuvent être rendues plus compréhensibles en impliquant les personnes concernées.

Un langage simplifié
Créé début 2015, le Bureau pour le langage simplifié de Pro Infirmis reformule les supports d’information selon les règles du langage simplifié, afin que les messages transmis soient faciles à comprendre, en particulier pour les personnes avec des déficits cognitifs. Le Bureau collabore aussi avec des personnes qui ont des difficultés à lire en leur demandant de contrôler la compréhensibilité des textes simplifiés en petits groupes. Ces relectrices et relecteurs sont rémunérés pour leur travail. Leur implication demande toutefois du temps et d’être disposé à adapter les informations en fonction de leurs commentaires. Les donneurs d’ordre reçoivent un certificat de contrôle avec le label « Langage simplifié ».

Ce service répond à un besoin : disposant déjà d’un bureau en Suisse romande et d’un autre en Suisse alémanique, Pro Infirmis en a ouvert un récemment dans le Tessin.

migesplus.ch, portail de la Croix-Rouge suisse pour l’égalité des chances en matière de santé, œuvre également pour que les informations relatives à la santé soient davantage traduites dans un langage facile à comprendre. L’équipe de migesplus.ch est spécialisée dans la communication d’informations à des groupes cibles difficilement accessibles (en particulier la population migrante présente en Suisse) et conseille les institutions pour qu’elles adaptent les informations relatives à la santé à leurs groupes cibles. La rédaction des textes dans un langage simple fait partie des nombreuses recommandations transmises. Le site Internet regroupe à ce jour environ 457 publications de 139 organisations du secteur de la santé qui sont disponibles parfois dans 56 langues et dont beaucoup sont rédigées dans un langage facile à comprendre. Le nombre de ces publications devrait augmenter.

Dossier électronique du patient : un exemple pratique
Les supports de communication dédiés au dossier électronique du patient (DEP) sont un exemple de la manière dont le langage simplifié permet de présenter des informations complexes de manière plus compréhensible. Le Centre de coordination eHealth Suisse a fait traduire en langage simplifié ses brochures sur le DEP et les informations destinées aux patients en allemand, français et italien.

Des images et versions audio sont utiles
Les illustrations, les vidéos et les versions audio offrent une alternative aux textes et les complètent. Des images animées ou de courtes vidéos explicatives peuvent être utilisées sur les sites Internet pour que les informations soient plus compréhensibles pour les personnes qui ont des difficultés à lire. Une communication certifiée et sans barrière (comme sur le site www.dossierpatient.ch) garantit en outre la possibilité de pouvoir aussi intégrer les contenus en les écoutant dans leur version audio.

Links

Contact

Annatina Foppa
eHealth Suisse
Centre de compétences et de coordination de la Confédération et des cantons


Sabina Hösli
section Égalité face à la santé
Office fédéral de la santé publique (OFSP)

Nach oben