01.07.2013 «Gsund und zwäg i de Schuel»

Canton d’Argovie. De nombreuses études prouvent que la santé favorise l’éducation, et vice versa. C’est pourquoi, en 2009, les départements de l’éducation et de la santé du canton d’Argovie ont lancé en étroite collaboration le programme de promotion de la santé «Gsund und zwäg i de Schuel» («En pleine forme à l’école»).

Photos «Gsund und zwäg i de Schuel»

TODO CHRISTIAN

Le secteur de la santé veut renforcer les compétences des enfants, des adolescents, des enseignants et des directions d’école en matière de santé, notamment pour diminuer le surpoids chez les enfants ou le burnout chez les enseignants et abaisser les coûts de santé. Le secteur de l’éducation souhaite des citoyens bien formés, performants et compétitifs. Pour cela, il faut des enseignants en bonne santé et à même de créer un bon climat scolaire, car on sait que le climat scolaire a une grande influence sur les performances de toutes les personnes impliquées dans l’école. Les secteurs de la santé et de l’éducation s’intéressent donc tous deux au renforcement des compétences de vie des élèves et des enseignants. Il est donc évident que les départements correspondants doivent travailler ensemble afin d’atteindre cet objectif de façon plus rapide, plus efficace et plus économique en termes de ressources.

Collaboration interdépartementale
Le programme «Gsund und zwäg i de Schuel» du canton d’Argovie est un bon exemple de collaboration interdépartementale fructueuse. Il favorise la santé des élèves, des enseignants et du personnel des directions d’école. Avant son lancement, le département des affaires sanitaires et sociales et le département de l’éducation, de la culture et du sport ont mené de nombreuses discussions pour déterminer la structure et l’organe responsable du programme. La direction stratégique revient à des représentants des deux départements sous la forme d’une direction conjointe responsable du programme. Les deux départements sont également représentés dans le groupe de pilotage, lequel assure le lien entre la promotion de la santé et le développement de l’école. La direction opérationnelle est employée par le département de la santé, mais travaille dans les locaux du département de l’éducation. Les coûts sont supportés par les deux parties. Ces structures assurent l’échange et garantissent que l’orientation et les stratégies du programme soient adaptées à la stratégie éducative du canton. Cette collaboration montre aux écoles que la santé est vue comme un élément important de l’éducation.

Constitution de réseaux
Dans une première phase (2010–2013), on a créé des structures, des offres et des conditions-cadres permettant aux écoles de se pencher sur le thème de la promotion de la santé et de l’intégrer dans leur programme scolaire. On a en outre fondé le Réseau cantonal d’écoles en santé (RCES) et un réseau de partenaires. Dans ce dernier, des prestataires spécialisés dans les domaines de la promotion de la santé et du développement de l’école se mettent en relation et s’engagent à soutenir les écoles dans leurs travaux de promotion de la santé. On a ainsi pu développer une conception et une position communes des partenaires vis-à-vis des écoles. Les partenaires ont créé des instruments pour les axes prioritaires «Promotion des compétences de vie» et «Santé des enseignants et des directions d’école». Ces instruments et le nouveau site Internet www.gesundeschule-ag.ch sont désormais à la disposition de toutes les écoles du canton d’Argovie. La collaboration a permis de qualifier des coachs en formation scolaire et continue de la Haute école pédagogique de la Suisse du Nord-Ouest, en vue d’aider les écoles à ancrer la promotion de la santé dans leur programme scolaire. Pour la prochaine phase, à partir de 2014, on prévoit notamment un examen des instruments pour l’évaluation de l’école du point de vue de la promotion de la santé, le développement d’un instrument personnel pour l’évaluation de l’accent mis sur la «promotion de la santé» et le développement d’un guide pour une gestion de l’école favorable à la santé. Sans le patronage commun des départements de l’éducation et de la santé, tout ceci serait impossible

Contact

Dr M. I. Carvajal, médecin cantonal-adjoint, codirection stratégique «Gsund und zwäg i de Schuel», maria.ines.carvajal@ag.ch

Nach oben