Recherche, évaluation, monitorage

Pour déployer leurs effets de manière optimale, les mesures de promotion de la santé et de prévention doivent s’appuyer sur des bases scientifiques. L’évaluation sert au développement d’une stratégie, à l’optimisation des effets, ainsi qu’à l’apprentissage de l’organisation et de l’obligation de rendre des comptes vis-à-vis du public.

07.05.2019

Recherches sur le thème « Vieillir en bonne santé »

L’étude Do-Health vise à déterminer comment on peut améliorer ses chances de vieillir en bonne santé. Cette étude, qui est la plus vaste jamais menée en Europe sur la santé des personnes âgées, est sur le point de s’achever. Les premiers résultats montrent que la moitié des sénior qui ont participé à l’enquête en Suisse sont des healthy agers : ils ne présentent aucune maladie chronique et sont en bonne santé, physiquement et mentalement. plus

07.05.2019

Tout le monde n’a pas les mêmes chances de vieillir en bonne santé

De nouveaux résultats d’étude montrent que les chances de vieillir en bonne santé sont variables en Suisse : souvent, les personnes âgées qui ont un faible niveau de formation, des revenus modestes et une expérience migratoire ainsi que les individus qui vivent seuls sont en moins bonne santé et ont une qualité de vie inférieure. Pourtant, les offres spécifiquement destinées à ce groupe cible sont à ce jour peu nombreuses en Suisse. plus

10.04.2019

L’hépatite C chez les usagers de drogue : nouvelles directives

Santé publique. Les professionnels, qui prennent en charge des usagers de drogue, peuvent désormais se référer aux directives sur l’hépatite C. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) propose également des fiches d’information spécifiques à chaque contexte. plus

28.03.2019

Le vapotage attire les jeunes

Tous les quatre ans, Addiction Suisse interroge des élèves de 11 à 15 ans sur leur consommation d’alcool, de tabac ou d’autres substances psychoactives. Les chiffres de 2018 montrent qu’elle n’a pratiquement pas changé ces quatre dernières années. Pour la première fois, les participants ont aussi indiqué s’ils utilisaient de nouveaux produits tels que les cigarettes électroniques. plus

21.03.2019

« Quelle est l’utilité de promouvoir l’usage du vélo sans pistes cyclables sécurisées ? »

Comment aménager les espaces publics pour que les gens bougent davantage ? L’OFSP a commandé une étude à ce sujet. Un des auteurs, le chercheur en sciences sociales Hanspeter Stamm, nous parle des résultats obtenus. plus

21.02.2019

Lutte contre la résistance aux antibiotiques

L’efficacité des antibiotiques est menacée. La lutte contre l’antibiorésistance – l’un des problèmes les plus urgents en médecine – ne peut être abordée que de manière interdisciplinaire. C’est pourquoi l’approche de la Stratégie nationale Antibiorésistance (StAR) englobe les secteurs de la médecine humaine et vétérinaire, de l’agriculture et de l’environnement. La stratégie StAR est un bon exemple de politique globale de santé. plus

21.02.2019

Favoriser l’activité physique quotidienne grâce à des mesures d’aménagement du territoire

Croissance de la population, de la mobilité et des exigences en matière d’organisation du temps libre – tout cela a des répercussions sur le développement du territoire. Les « Projets-modèles pour un développement territorial durable » visent à améliorer la qualité de vie et à promouvoir la santé de l’être humain. plus

21.02.2019

Réduire les répercussions du changement climatique sur la santé de la population

Le changement climatique est une réalité et, selon les scénarios climatiques, nous devons nous attendre à ce que les températures continuent à augmenter. Les répercussions sur l’être humain et l’environnement sont déjà perceptibles en Suisse. plus

14.12.2018

Soutien de projets dans le domaine de la recherche sur l’alcool

La Fondation suisse de recherche sur l’alcool (FSRA) encourage la recherche sur le thème de l’alcool et soutient des projets scientifiques grâce à des subventions. plus

20.11.2018

Net recul du VIH : le nombre de cas déclarés en 2017 est en baisse de 16%

Le VIH est en recul : en 2017, 445 nouveaux cas ont été déclarés à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), soit une baisse de 16% par rapport à 2016. L’augmentation du dépistage chez les groupes à risque grâce à des campagnes ciblées et un traitement toujours plus précoce des personnes séropositives ont permis d’atteindre ce plus bas historique. Par ailleurs, les autres infections sexuellement transmissibles (IST) que sont la syphilis, la gonorrhée et la chlamydiose restent stables ou sont en légère augmentation. plus